j'aime t'aimer

3 appréciations
Hors-ligne

J’aime t’aimer, à l’ombre bleue des hirondelles
Et sous leurs ventres blancs chanter la ritournelle,
Pendant que tout là-haut, dans le ciel ambigu,
Elles rythment le silence de leurs plongeons aigus.

J’aime t’aimer, à l’ombre blonde des javelles
Et sous les épis lourds chanter la ritournelle,
Pendant que les faucheurs, aux bras lourds des moissons,
A l’ombre des chariots font couler la boisson.

J’aime t’aimer, aux flux dansant de la chandelle
Et sous le dais brodé chanter la ritournelle,
Pendant que les frimas dépensent leur jeunesse
A mettre des cristaux sur l’automne qui progresse.

J’aime t’aimer encore aux neiges de Noël
Et sous l’étoile en or chanter la ritournelle,
Pendant que tes souliers attendent les cadeaux,
Près du feu vif et clair, qui brûle sous le manteau.

J’aime t’aimer, aux ombres providentielles
Qu’on cherche tous les deux quand la saison est belle
Ou les jours rigoureux. Ah ! Restons bien caché
Et le temps oubliera d’envoyer ses archets

pengyou

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres