TU ME MANQUES

3 appréciations
Hors-ligne





TU ME MANQUES

Tu me manques, comme le soleil manque à la rose
qui éclot au cœur de l' hiver.
Tu me manques, comme le vers manque à la prose
pour lui donner un peu de chair.
Tu me manques, comme l'eau manque à tout ce qui
espère la vie dans le désert.
Tu me manques, comme le vent manque à la voile
qui pend inerte sur la mer.
Tu me manques, comme l'enfant quittant le nid
manquera toujours à sa mère.
Tu me manques, c'est trop dur, j'ai le cœur bancal
mais qui bat et qui espère.

Tu me manques, tu me manques, c'est mon axiome
Mais dès que tu reviendra je serai comme

La rose épanouie sous le soleil d'hiver,
Le poème qui naît sur tes lèvres légères,
Le miracle de l'eau qui fleurit le désert
La voile qui se tend sous le souffle de l'air
Comme les yeux de la mère qui revoit son enfant,
Je serai pour toujours ton amour, ton amant.

PENGYOU

3 appréciations
Hors-ligne
Bonjour Pengyou,

Tout d'abord, bienvenue sur mon blog. Je l'ai délaissé un peut depuis un certain temps,
Ensuite : merci d'avoir posté ton poème ici, c'est un beau texte. J'espère bien que tu viendras en poster d'autres.

Cordialement,

Françoise

3 appréciations
Hors-ligne
merci Françoise, heureux de participer à ton blog, et comptes sur moi pour y être assidu
pengyou

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres