Le bateau

Le bateau, lentement, déplie ses voiles.
Fragiles voiles, encore froissées....
Les marins, bien que fatigués, regardent avec espoir l'horizon.
Des mouettes survolent le port. Survolent le bateau avec ses voiles encore timides.
Toutes rapiécées.
Tissées dans une toile tendre, d'un jaune passé.
Le bateau frémit, l'appel de la mer le fait vibrer.
osera t-il quitter le quai ?

Mais oui.... lentement, doucement, le bateau s'écarte du quai.
Sans illusions sans espoir de conquêtes.
Simplement, il voudrait sentir sur sa coque la caresse des vagues.
Sur ses haubans, la caresse du vent.
C'est un vieux bateau, trop longtemps prisonnier de son étrave.
Mais il est brave, le bateau. Il est brave, et sur sa proue,
il y a un figure de proue qui est une sirène aux longs cheveux, qui pleure.
Elle pleure, la sirène, sur tous les voyages qu'elle n'a pas fait.
Mais là, le bateau quitte le quai. Sans remords, sans espoir.
Juste d'aller, là où le vent voudra l'emporter.


30/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres