MA BOHEME

3 appréciations
Hors-ligne
MA BOHEME
(pastiche de Rimbaud)

Des courants d'air passaient par mes poches trouées
Mon T-shirt délavé n'était pas idéal
Mais sous le ciel d'été j'embrassais les étoiles
Rêvant à des amours venant me secouer.

Mon unique culotte n'était plus qu'un trou
Et mon petit poucet trop souvent prenait l'air ,
Me précédant de peu tel une figure de proue.
J'avançais sous le ciel, mes amours en jachère

En regardant les filles passer sur la route.
Les bons soirs de septembre, quand je buvais la goutte
Qui portait en mon corps un regain de chaleur,

J'imaginais mes mains tirant les élastiques
Qui tiennent près du corps la lingerie pudique
En déclamant des vers célébrants ma raideur.

3 appréciations
Hors-ligne
J'aime beaucoup. Moi aussi j'ai écrit, il y a quelque temps, un pastiche de Rimbaud. Il est sur ce blog et s'intitule "On n'est pas sérieux quand on a 19 ans.

Dernière modification le 01-12-2013 à 20:31:04

3 appréciations
Hors-ligne
J'aime beaucoup. Moi aussi j'ai écrit, en son temps, un pastiche de Rimbaud. Je l'ai publié sur ce blog. Il s'intitule "on n'est pas sérieux quand on a 19 ans"

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres