Corbeaux de novembre

Je n'ai plus de boulot,
Alors je regarde les bouleaux.
tout autour de leurs troncs
tournoient les corbeaux.
Souvent j'entends avec effroi
répercutées dans le ciel froid.
Leurs conversations stridentes :
"Croa !, "Croa" !
Oui, ils disent cela,
mais d'une voix !
Tu n'imagines pas.

Les corbeaux lourdement s'envolent
de la branche du bouleau.
Perchés sur les peupliers dévêtus,
ils raillent les clochers nus.

Ecoutez les corbeaux noirs,

à longueur de journée,
de leur voix éraillée,
de la vie, de la mort se moquer.



05/11/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres