Douceur d'automne

 

 

J’entends la chanson de l’automne
Entre les arbres qui frissonnent.
Un triste vent vient du Ponant,
Un vent très doux et reposant.

 

Sur le jardin le soleil luit
Entre deux nuées, à midi.
Je vais, marchant sous l’arc-en-ciel :
Beauté soudaine et sans pareille.

 

J’y vois un signe merveilleux,
De l’été mort comme un adieu
A mon cœur sourd qui ne croit pas.

 

J’avancerai à petits pas
Dans la langueur de cet automne
Sur le chemin si monotone.

________

24 septembre 2010



26/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres