Boire

Boire, boire, boire et déboires
De mon coeur nauséeux,
Qui tangue et bave,
et n'a pas de courage,
n'étant pas né sous l'étoile
... des coeurs heureux.

Boire, boire, boire et dormir
Boire, boire, boire ou écrire :
Faut-il choisir ?

Les âmes noires pleurent
le deuil de Dieu.

Oh ! Mon coeur n'a qu'une envie :
Partir, partir, loin de l'ici
loin de ce pays trop gris,
avec ses clochets muets,
ses tombes alignées,
ses arbres tordus de peine
et ses sentiers boueux.

Et j'attends longtemps, en pleurant,
La Goélette, avec sa voile blanche
qui danse au loin
et reviendra demain,
danser sur le flots vieux.

Elle m'emmènera peut-être,
Loin d'un moi-même qui n'est que peine.
Avec autour le vol des mouettes,
et le bleu profond des cieux.

Ce jour dernier, où je dirai en paix,
Les heures vaines enfin,
Les heures enfin vont s'achever.


03/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres