Se purger de ses vers…

0 appréciations
Hors-ligne
Il en est qui peuvent écrire tous les jours, à longueur de vie.
Moi, je peux rester des années entières sans rien écrire et subitement, je ressens le besoin de me vider de milliers de vers, comme s'ils s'étaient accumulés dans quelque coin de mon cerveau.
C'est comme un besoin naturel. Je me sens bien, vidé…
J'ai la chance (ou la malchance) d'avoir d'autres moyens de m'exprimer que les vers, d'autres centres d'intérêt, qui prennent le relais dans mes neurones, mais, là aussi, j'agis par périodes, par saccades, et la lassitude, plutôt que l'écœurement, me pousse à martyriser d'autres formes d'expression, d'autres formes d'art…
Sysiphe

çà me parle !
et puis avoir d'autre centre d'intérêt ou d'autre moyen d'expression permet de prendre du recul, de lacher l'affaire, .et..............on y revient avec un enthousiasme remonté à bloc

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres