Sans titre

(Hommage à Théo)

 

Cela s’est passé le 11, le 11 février, tu vois.
Moi j’ai su ça le 12, le 12 février,
Il y a plus de 2 ans déjà.

 

C’est un matin
Comme tous les matins
On ouvre la boîte email :
« Tiens, un message sympa ».
Et puis en lisant, on ne comprend pas…
Sinon que quelque chose cloche
Quelque chose ne va pas.
« Il est parti. »
Mais parti où ça ?
Pourquoi elle ne le dit pas ?
Et puis on relit
Et quand on a compris…
Comme un éclair noir dans la tête.
Il est parti… Voyons…
Mais c’est un enfant. Il a 13 ans…
L’enfant de mon amie… mais oui…
Mais je le connais, ce petit !
Je l’aime bien, il est si drôle,
Et comme il rit…
Ses yeux trop clairs qui pétillent.
Je me rappelle, on a fait des crêpes,
Et puis, et puis, il parlait,
Comme il parlait, comme il riait
Avec mon grand garçon,
Ce petit homme coquet,
Qui est parti…

 

Alors on ne sait plus :
Douleur ? Colère ?.

Pourquoi, mais pourquoi ?
Pourquoi a t-il fait ça ?


Et moi, que puis-je dire ?
J’imagine sa mère…
Oh ! Comme on est en colère
Quand on pense à sa mère.

 

Et puis…
Que dire…
Que faire…
Se taire…

 

Et puis, et puis, maintenant j’écris
J’écris pour moi, j’écris pour toi,
J’écris pour lui
J’écris pour n’importe qui.
J’écris.


Et jamais, jamais je n’arrêterai.

Sauf s’il me dit de me taire.

___________

29 septembre 2010



23/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres