Chanson folle

Vendredi 14 mai 2010 à 18:11:14

 

La lumière descend,
la flamme la relève.
Dans la houle du temps
Quelques nuages crèvent.

 

Le ciel couleur de beurre
Voit les anges passer,
Avec des plats, des fleurs,
Sur des traineaux montés.

 

Ciel et enfer se touchent,
L’horizon est carmin,
Sur une aube un peu louche
Aux étranges parfums.

 

On voit par la fenêtre
Un arbre de savoir.
C’est je crois un vieil hêtre
Qui se nourrit d’espoir.

 

Un corbeau mirifique,
Plumage blanc et noir,
Attrape les moustiques
Volant sur l’encensoir.

 

Il frappe à mon carreau
Pour me donner un vers.
C’est un brillant cadeau :
Il éclate le verre.

 

Une blanche cavale
Galope dans la chambre
Et sur mon lit bancale
Pose ses deux yeux d’ambre.

 

Je vais peut-être aller
Sans faire aucune escale,
Vers le pays doré
D’où vient ce beau cheval,

 

Mais une étoile brune
Sort alors de sa bouche.
Comme vilaine lune
Son présage me touche.

 

Ceci n’a aucun sens :
Comme une chanson folle
Tournant dans tous les sens
Dans une tête molle.

________

14 mai 2010



24/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres