L'homme de bien


C'est un homme de bien,
C'est pourquoi il ne possède rien.
Ce n'est d'ailleurs qu'un vaurien
Que l'on méprise comme un chien.

Quand on le croise sous la lune
Marchant pensif au long des dunes,
Parfois on l'aperçoit comme une
Longue silhouette taciturne.

Cet homme en peine dans la brume
Rit pourtant et joue avec l'écume
Il n'a rien d'autre que sa plume
C'est ainsi qu'il se résume.

C'est un homme clairvoyant :
Dans la nuit il va chantant
Des cantiques et des chants
Sans y croire pour autant.

Malgré son air dépossédé
Son pas est ferme et bien posé.
C'est sûr, cet homme a décidé :
Au monde il ne veut plus céder.

 

5 août 2011





05/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres