Pour Radha

 

Une beauté trop belle au cœur peut donner froid
Ou affliger l’esprit de frissons idéels,
Comme la fleur secrète au parfum irréel.
Sous la page tournée d’un vieux livre de droit.

 

Ami, amie, ma mie, quelles sont donc les lois ?
Cette rose jetée au zénith de ton ciel,
Cette Idée de la femme, enfin, qui donc est-elle ?
Un objet qui se joue dans un miroir de toi.

 

Je ne trouve à donner aucun conseil subtil ;
Mais j’accueille tes mots, et tes vers indociles,

Ami perdu au loin par delà l’Océan !

 

Agrippés au radeau, les courants sous-marins
Agitent nos pensées, cela on n’y peut rien :
Sinon laisser filer la corde usée des ans.

___________

Mercredi 13 octobre



07/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres