Le champ

Champ de lavande, champ de blé.
Chant d’alouette, chant de grive
Champ de bataille, champ brulé
Chant qui s’élance en mon sang ivre.

 

Champ de soleil éclaboussé,
Vaste champ pour le labeur
Monte en moi un chant insensé
Sous le soleil des laboureurs.

 

Champ qui ondule sous le vent
Chant de paroles bousculées
Champ lexical, champ affolant,
D’un dictionnaire embataillé.

 

Champ abattu qui se relève
Chant murmurant entre les pierres
Champ des plantes où monte la sève
Chant du blé qui force la terre.

 

Champ, grand champ silencieux
Avant le combat qui s’apprête
Pour des soldats partant aux cieux
Dans les clameurs et la tempête.

 

Champ d’honneur piqué de croix
Chant funèbre, champ de héros,
Champ où l’on entend que les voix
Croassantes des noirs corbeaux.

 

Champ de bleuets, coquelicots,
Chant s’élevant comme une mer
Vers la colline et ses coteaux
Chant éternel de notre terre.

_________

20 avril 2010



28/10/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres