Les Mats

 

Inspiré par Cochonfucius :


Un fou de mathématiques
Alignait plein de zéros
D’une main très frénétique
Cavalant sur son bureau.

 

Le Mat arriva alors :
Le pauvre fut pris de tics
Au point qu’on le mit dehors,
Avec ses maths et ses tics.

 

Ce n’était pas très pratique
De compter dans le couloir
Tous ces zéros fantastiques
Surtout qu’il y faisait noir.

 

Fou furieux il en devint :
Tapant sur le Mat alors,
Il en vint dix-neuf, puis vingt,
Puis deux-cent-vingt Mats très forts.

 

Même en étant fort en Maths,
Il n’était pas matador
Débordé par tous ces Mats,
Le fou se donna la mort.

________

9 avril 2010



08/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 46 autres membres