Lucide et clair

Quand un rayon, ,
Lucide éclair,
vient frapper l'aile de ta prière.
Vif argent,
touchant les parois
levées au vent, liseré fragile
et blanc.
Lucide et clair,
l'oeil voit ce que le corps
ne comprend pas, ne contient pas ;
permet de faire un pas,
puis un autre, comme cela,
vers l'horizon
debout au temps.
Lucide et clair, le rayon tournant
émanant du centre de poussière
d'or, de lumière,
sans autre matière
que le feu puissant,
frisson du cœur
au cœur de l'univers
fixement te regardant,
qui t'appelle à la source,
naissance et connaissance
de tous les temps.

15/04/2011



30/07/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 47 autres membres